Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

ACTUALITES DU RACHAT DE CREDIT > Rachat de crédits

Partir à la retraite et conserver sa mutuelle d’entreprise

Illustration de Partir à la retraite et conserver sa mutuelle d’entreprise

Une hausse considérable du montant de la cotisation

Un nouveau décret applicable à partir du 1er juillet de cette année va permettre aux personnes qui partent à la retraite de conserver leur mutuelle d’entreprise, tout en bénéficiant d’un échelonnement de la hausse tarifaire. Lors du départ, chaque employé est en droit de continuer à souscrire à celle-ci et l’organisme assureur ne peut refuser ce dispositif. La condition est de l’avoir prévenu au moins 6 mois à l’avance. Attention toutefois au coût de cette conservation, puisque l’employeur ne payera plus la moitié ou plus de la cotisation due. Ce sera donc au retraité de payer la totalité du contrat de mutuelle, ce qui peut avoir un certain coût. Pour palier à cette hausse importante des frais, l’assureur n’a pas le droit de proposer un tarif supérieur de plus de 50% de celui dont bénéficient les salariés toujours en activité. Malgré cela, la somme totale à payer peut tout de même représenter à la finalité une hausse de plus de 50% du montant de la cotisation payé en tant qu’employé.

Un étalage de l’augmentation des tarifs

Le décret mis en place cet été va permettre aux salariés nouveaux retraités d’étaler cette hausse sur les trois premières années suivant leur départ de l’entreprise. Ainsi, la première année, l’assureur n’a pas le droit d’augmenter le tarif mais le retraité doit payer la part que payait l’employeur. La deuxième année  la cotisation ne pourra être supérieure de plus de 25%  de celle des actifs. Enfin la troisième année, elle pourra au maximum être de 50% de plus que celle réservée aux salariés en activité.

Le départ en retraite étant souvent synonyme de baisse de budget pour le foyer, si des crédits sont encore en cours un regroupement est une option intéressante. Celui-ci permet de souscrire à un crédit unique qui rassemble les anciens, bénéficiant en plus d’un taux avantageux. Sa durée est certes plus longue et son cout plus élevé, mais la mensualité de remboursement est diminuée* selon la situation financière.



(Article du 19/06/2017)



Retour

*La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou de plusieurs prêts d'argent.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.
Si la vente est subordonnée à l'obtention du prêt et que celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit rembourser à l'emprunteur les sommes versées.
Pour un financement relevant du régime du crédit immobilier, nous pouvons vous fournir, à votre demande, les informations générales sur la gamme des produits proposés par nos partenaires bancaires.

SAS PARTNERS FINANCES au capital de 1 000 000 € - R.C.S. Nancy n°404 681 496 - siège social : 16 rue de Malzéville, CS 20201, 54132 DOMMARTEMONT Cedex - Mandataire non exclusif en opérations de banque et services de paiement & en assurance sous le n°ORIAS 07 036 794 (www.orias.fr).