Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager.

ACTUALITES DU RACHAT DE CREDIT > Rachat de crédits

Zoom sur le livret A et le LDDS

Illustration de Zoom sur le livret A et le LDDS

Une collecte en augmentation

Voilà presque 2 ans que le taux du livret A est tombé à 0,75%, et alors que tout le monde prévoyait sa disparition, il est toujours présent. Les derniers chiffres publiés par la Caisse des dépôts annoncent une collecte, qui résulte du solde calculé entre les dépôts et les retraits, de 1,38 milliards d’euros. Pas moins de 61 millions de livret A en France sont concernés, alors que la collecte entre les mois de janvier et d’avril 2017 était de 7,28 milliards d’euros. De quoi être plutôt optimiste puisqu’en 2016 pour la même période, le livret A présentait une décollecte de 750 millions d’euros. De la même manière, le  Livret de Développement Durable et Solidaire (LDDS),  affiche une croissance de 380 millions d’euros toujours pour le mois d’avril, et une collecte cumulée de 1,38 milliards d’euros depuis le mois de janvier de cette année. Depuis l’année 2013 le LDDS n’avait pas réalisé un tel résultat.

Des avantages à prendre en compte

Le livret A, tout comme le LDDS, présente des avantages qui continuent finalement à attirer de nombreux épargnants. Ils sont en effet entièrement défiscalisés et liquides, ce qui veut dire qu’il est possible de retirer de l’argent sans condition et à tout moment. C’est sans doute ce qui explique ce regain d’élan vers ces deux produits malgré leur taux de rendement à un niveau bas jamais égalé. Le total de leur collecte réunie étant de 369,5 milliards d’euros depuis le début de l’année. Il semblerait que le futur soit plutôt positif pour ces deux là !

Epargner reste important pour les Français. Si le budget du ménage est déséquilibré par de trop nombreux crédits, une opération de regroupement de ceux-ci dans un nouvel emprunt unique est envisageable. La charge de remboursement mensuelle peut être revue à la baisse grâce à une mensualité allégée*. La durée du crédit sera ainsi allongée, ce qui augmente aussi son coût, mais le taux peut être négocié avec avantage.



(Article du 11/08/2017)



Retour

*La diminution du montant des mensualités entraine l'allongement de la durée de remboursement et majore le coût total du crédit. La réduction dépend de la durée restante des prêts rachetés.

Aucun versement de quelque nature que ce soit, ne peut être exigé d'un particulier, avant l'obtention d'un ou de plusieurs prêts d'argent.
Pour un crédit à la consommation, vous disposez d'un délai de rétractation de 14 jours à compter de la signature du contrat de crédit.
Pour un crédit immobilier, vous disposez d'un délai de réflexion de 10 jours à compter de la réception du contrat de crédit.
Si la vente est subordonnée à l'obtention du prêt et que celui-ci n'est pas obtenu, le vendeur doit rembourser à l'emprunteur les sommes versées.
Pour un financement relevant du régime du crédit immobilier, nous pouvons vous fournir, à votre demande, les informations générales sur la gamme des produits proposés par nos partenaires bancaires.

SAS PARTNERS FINANCES au capital de 1 000 000 € - R.C.S. Nancy n°404 681 496 - siège social : 16 rue de Malzéville, CS 20201, 54132 DOMMARTEMONT Cedex - Mandataire non exclusif en opérations de banque et services de paiement & en assurance sous le n°ORIAS 07 036 794 (www.orias.fr).